Qu’est ce que le microbe intestinal ?

Le microbiote intestinal représente environ 1 kg de micro-organismes dans notre tube digestif, c’est plus que nos cellules !
La composition du microbiote intestinal est un équilibre subtil entre des bactéries potentiellement pathogènes généralement en faible nombre, des bactéries commensales et des bactéries bénéfiques pour la santé.

Le microbiote intestinal exerce de nombreuses fonctions essentielles pour notre organisme. Tout d’abord il protège la barrière intestinale des pathogènes et toxiques, façonne le système immunitaire et participe au développement des microvillosités intestinales. Enfin, il exerce des fonctions métaboliques: synthèse de vitamines (biotine, folates), fermentation des nutriments non digestibles (fibres, amidon résistant), production et stockage d’acides gras transformation des acides biliaires. Les bactéries du microbiote produisent des messagers au système nerveux , tel que la sérotonine, impliqué dans les émotions, comportement alimentaire et le sommeil.

Le régime alimentaire est un agent modulateur majeur de la composition du microbiote intestinal et de son métabolisme.
L’utilisation parfois abusive de l’antibiothérapie, l’augmentation de la consommation d’aliments transformés et le manque de fibres dans notre alimentation seraient des éléments perturbateurs sur notre microbiote intestinal.
Tout déséquilibre du microbiote ou réduction de sa diversité bactérienne (dysbiose) peut perturber notre état de santé : inconforts digestifs, maladies inflammatoires de l’intestin, dépression ou encore surpoids, diabète de type 2.

Comment préserver notre microbiote intestinal ?

Une alimentation riche en céréales complètes, légumineuses, légumes, fruits, fruits à coques contribue à un équilibre bactériologiques optimal. Une prise de
probiotiques/prébiotiques est également une solution alternative pour recréer cet équilibre au niveau intestinal .

Les fibres alimentaires, peuvent être considérées comme des prébiotiques. Elles ne sont ni digérées, ni absorbées dans l’intestin grêle, stimulent de la fermentation colique et ont des effets bénéfiques pour la santé comme la diminution de la cholestérolémie, de la glycémie et/ou de l’insulinémie post-prandiale(s). Les céréales et les légumineuses constituaient la principale source de fibres alimentaires. On retrouve des fibres alimentaires comme l’inuline dans la racine de chicorée mais également dans la banane, l’artichaut, le topinambour, l’ail et l’oignon. Les autres sources de fibres dans l’alimentation sont les légumineuses cuites (12 à 17 g par portion de 250g), les sons de blé (12 g par portion de 30g) et d’avoine (7g par portion de 30g).

Les probiotiques sont présents dans les produits laitiers ainsi que dans les aliments fermentés : choucroute, olive, cornichons, soja, pollen, kéfir (de lait/de fruits/
kombucha) et autres jus fermentés. De nombreux laboratoires pharmaceutiques, spécialisés en micronutrition proposent de nombreuses souches de probiotiques pour rétablir les désordres d’une mauvaise alimentation ou de prise médicamenteuse trop fréquente .

Prenez soin de votre ventre, il vous le rendra bien !

Votre changement commence maintenant !

Découvrez nos différentes solutions pour atteindre VOS objectifs.

En savoir +